La colocation, une solution d’avenir pour nos seniors

Logement

Seniors, pourquoi oser la colocation ? Tout simplement parce que la colocation présente de – très – nombreux avantages pour vous … mais aussi pour votre entourage ! Il ne vous reste qu’à choisir le type de colocation qui vous convient.

 

Seniors, la colocation vous fera le plus grand bien

Vous l’ignorez peut-être encore, mais la colocation est excellente pour votre moral, votre santé et votre portefeuille. Démonstration.

 

La colocation pour garder le moral

  • Un moyen de lutter contre la solitude : vous vous en doutez, il n’y a pas mieux que la colocation pour ne pas vivre seul – si vous n’êtes pas en couple bien sûr, ou ne vivez pas déjà en communauté. 35% des seniors qui vivent en colocation se sont décidé afin de rompre la solitude.
  • Maintenir une vie sociale : A la retraite et en vivant seul, à moins d’avoir de multiples activités sociales, culturelles, caritatives, vous risquez de voir de moins en moins de monde. Et les occasions de rencontrer de nouvelles personnes se feront de plus en plus rares. Au contraire, vivre en colocation, c’est l’assurance de voir quelqu’un tous les jours, de discuter, de partager un repas, voire de tester des activités ensemble.
  • Vivre en colocation, c’est aussi faire preuve de solidarité au quotidien. Se rendre service mutuellement, mais aussi affronter les épreuves de la vie, les deuils, la maladie et tous les obstacles du quotidien…


Les bienfaits de la colocation sur votre santé

La sécurité d’avoir quelqu’un à proximité

Vous êtes parfaitement autonome, personne n’en doute. Mais devenir senior, c’est aussi faire face à davantage de petits problèmes de santé qui vous pourrissent la vie : la vue qui baisse, l’ouïe qui suit le même chemin, la « mémoire qui flanche » comme le chantait Jeanne Moreau. A la moindre chute, le risque de vous casser un membre augmente…





La santé devient donc un élément anxiogène. Vivre en colocation, c’est l’assurance qu’en cas de souci, vous n’êtes pas seul.

 

La colocation, une forme de prévention

Mais peut-être la question du risque ne se posera même pas. Vivre à plusieurs est bon pour la santé. Une longue étude menée à Harvard montre même que plus les personnes ont de relations sociales de qualité, plus elles vivent longtemps et en bonne santé. Alors n’hésitez plus : choisissez la colocation et profitez de vos colocataires !

Selon une étude  de l’Observatoire de la Prévention de l’Institut de Cardiologie de Montréal, il apparait que les personnes qui ont des relations sociales satisfaisantes ont un risque de mortalité prématurée diminuée de 50% par rapport à celles dont les relations sociales sont insatisfaisantes.

Une meilleure alimentation : c’est cela aussi la colocation ! Prévoir des repas et éventuellement cuisiner ensemble, permet de mieux s’alimenter. Vous évitez la dénutrition, et tous les maux qui en découlent. Sans oublier le plaisir de préparer et de partager un repas avec des convives.

A plusieurs, il est plus facile de se motiver pour entreprendre une activité physique, voire faire venir un coach à domicile. Vous avez donc davantage de chances de vous maintenir en forme. D’autant plus que le jour où l’un est moins motivé, son ou ses colocataires sont là pour le rebooster. Même pour une bonne marche en plein air.

 

La colocation fait du bien … à votre portefeuille

Partager les frais

  • Vous êtes propriétaire de votre logement ? Si vous ne touchez qu’une petite retraite, louer une chambre permet d’arrondir vos fins de mois et mieux supporter les charges.
  • Si vous êtes locataire, la colocation vous permet plus d’espace, pour un loyer plus léger.

D’une manière générale, la colocation vous permet d’avoir plus d’espace et de services, en partageant les frais. Vous hésitez moins à prendre une femme de ménage, une connexion internet, si les frais sont divisés entre colocataires.

 

La colocation avec des seniors, de plus en plus recherchée

Une expérience de vie unique

C’est ainsi qu’Anne-Sophie, jeune chargée de communication,  a vécu ses deux expériences de colocation intergénérationnelle. “J’ai été hébergée chez des dames âgées avec lesquelles je discutais beaucoup, de tout. Régulièrement, quand elles préparaient un repas, elles m’en gardaient une part, pour lorsque je rentrais. Je suis restée en contact avec elles, même si je ne vis plus avec elles depuis longtemps. C’est vraiment comme si j’avais eu deux grands-mères supplémentaires.”

 

Parce qu’être senior, c’est ultra tendance

Les gourous de la mode s’arrachent les modèles à cheveux blancs. Les “recettes de grand-mère” pour soulager les mille petits maux quotidiens font un malheur sur internet. De même que face aux méfaits de la malbouffe, de plus en plus de jeunes et moins jeunes veulent reprendre en main leur nourriture et préparer eux-mêmes les plats qu’ils vont déguster. Vous avez sûrement mille choses à partager avec vos jeunes colocataires.

 

Une démarche de développement durable

Si vous vous inquiétez sur l’état de la planète que nous laisserons à nos descendants, alors vivre en colocation est déjà un petit pas vers une consommation plus réfléchie des ressources. La colocation permet des économies d’énergie. Vous ne chauffez plus votre maison uniquement pour vous. Vous n’êtes plus le seul utilisateur de votre connexion internet. Sans comptez que vous pouvez adopter avec vos colocataires des habitudes plus respectueuses de l’environnement (tri, achat de produit en vrac, ateliers de cuisine en commun pour éviter les plats tout prêts, compostage ou lombricompostage pour réduire les déchets…)  

Enfin, grâce à votre colocation, le système de santé fait des économies. Vivre en communauté vous permet de rester en meilleure santé plus longtemps… et surtout, vous vivez mieux !

 

Quelle forme de colocation choisir pour les seniors ?

Quel que soit votre caractère, ou vos habitudes, il existe forcément une forme de colocation faite pour vous.

 

La colocation avec plus jeune que soi

Votre maison vous semble bien vide depuis que vos enfants sont partis vivre leur vie. Vous avez des chambres libres que vous aimeriez bien voir occupées de nouveau… mais vos petits enfants sont loin d’avoir l’âge de quitter le nid familial ?

  • Pensez à la colocation intergénérationnelle. Succès assuré surtout si vous habitez à proximité d’un pôle universitaire ou dans une zone tendue en matière de logements. Le principe est simple : en échange d’un loyer modéré et de quelques services à déterminer avec votre jeune colocataire (présence certains soir par semaine, nombre de repas pris ensemble…), vous mettez à disposition une chambre et l’accès à la salle de bain et à la cuisine. Ne craignez pas les mauvaises surprises. Depuis que la loi ELAN a été adoptée en 2018, la colocation intergénérationnelle fait l’objet d’un contrat précis entre les parties.
  • Si votre logement vous semble vide, pourquoi ne pas envisager une colocation avec une famille monoparentale. La présence d’enfants anime le quotidien. Et pendant que votre colocataire vous aide dans des tâches un peu pénibles, pourquoi ne pas proposer un peu de baby-sitting en dépannage ?
  • Si vous avez besoin d’aide pour entretenir votre maison, ou vous assister au quotidien, pensez à la chambre contre services. En échange du logement, vous déterminez les tâches à accomplir avec votre colocataire. Bien sûr, il y a certaines règles à respecter, mais si vous avez besoin d’aide pour entretenir votre jardin par exemple et des moyens trop limités à y consacrer, n’attendez pas qu’il se transforme en jungle. Optez pour la chambre contre services, de préférence avec un locataire qui a la main verte.

 

La colocation entre seniors

Vous pouvez très bien préférer vivre avec des colocataires ayant peu ou prou le même âge que vous, les mêmes habitudes, les même goûts. Et bonne nouvelle, de plus en plus de structures dédiées à la colocation entre seniors apparaissent en France

  • les béguinages : conçus sur le modèle de certains couvents du nord de la France, les béguinages désignent des logements individuels regroupés autour d’un espace commun pour favoriser les rencontres entre résidents.
  • L’habitat partagé : très en vogue dans le nord de l’Europe, l’habitat partagé nait de la volonté des habitants de réinventer leur habitat, en fonction de leurs besoins et de leurs style de vie.
  • La colocation pour aider les seniors à vivre en toute autonomie n’est pas seulement une préoccupation de… senior ! Marie-Christine dans le village de Wallers réaménage une maison pour accueillir 4 seniors qui ne veulent plus vivre seuls. Ils auront leur chambre et leur propre salle de bain. Mais le séjour et la cuisine sont en commun. Une alternative à l’EPHAD ou au maintien à domicile et surtout le plaisir pour cette femme accomplie qui n’a jamais connu ses grands parents de vivre un métier qui a du sens.

La colocation, une solution idéale pour les seniors et pour les aînés. A une époque où la solitude et l’indifférence rongent la société urbaine, vivre en colocation – quel que soit votre âge – c’est non seulement un moyen de vivre à l’endroit que vous avez choisi, mais surtout de vivre mieux et en meilleure santé. Seniors, n’hésitez plus! Osez la colocation !!

 

Pour tout savoir sur les tendances de la co-location, consultez la rubrique “Logement” du blog de COOLOC. Et inscrivez-vous à la newsletter pour ne rater aucun article !

 

Crédit photo : Samuel McGinity