Génération Y, tous locataires ?

Logement
la génération Y préfère rester locataire plutôt que d'acheter son logement

La génération Y, une génération de locataires ? C’est effectivement la tendance qui se dessine d’après une étude menée en juillet 2019 par l’institut de sondage l’IFOP, en partenariat avec le groupe Laforêt.

 

Génération Y, une génération de locataires

Née entre 1980 et 2000, la génération Y, appelée aussi millenials, est adepte de la flexibilité. Contrairement aux générations précédentes, elle ne cherche pas à acquérir son propre logement

La génération Y préfère la location, voire la co-location, à la propriété. 48% des moins de 35 ans en France sont locataires. Un choix logique qui s’adapte à leurs habitudes de vie : ultra connectés, adeptes du travail à distance, peu attachés à leur entreprise, nomades, 32% des millenials affirment vouloir rester mobiles et flexibles.

Conséquence : 67% des membres de la génération Y ne souhaitent pas investir à court terme dans l’immobilier. Un changement radical par rapport aux générations précédentes.

Le phénomène s’explique par deux tendances fortes. L’économie du partage d’une part, qui permet de profiter d’un usage sans devoir passer par l’acquisition : à quoi bon posséder une voiture quand le co-voiturage existe ? En terme de logement, l’essor du co-living est également révélateur de cette envie de disposer d’un logement avec tous les services compris, qui limite les contraintes et maximise les relations sociales.

D’autre part, l’étude montre que 45% des personnes interrogées sont affolées par les prix du marché qui ne cessent d’augmenter. Sans oublier les contraintes liées à l’accès à la propriété : 22,5% de la génération Y redoutent les coûts indirects liés au statut de propriétaire (taxes foncières, charges de copropriété…). Conscients également qu’aujourd’hui, l’achat immobilier n’est plus uniquement une question de long terme, 9,5% des moins de 35 ans redoutent de ne pas réaliser une plus-value immobilière à la revente de leur bien.

 

Tentés par l’investissement immobilier

Être propriétaire non. En revanche la génération Y avoue être tentée par l’investissement locatif. Les taux d’intérêt particulièrement bas leur permettent d’emprunter à un niveau de taux très proches de zéro. Les loyers perçus peuvent alors couvrir l’emprunt. A ces conditions, 36% des moins de 35 ans seraient prêts aujourd’hui à se lancer dans un investissement locatif. 

La hausse des prix du m2 rend l’investissement séduisant, assurant les millenials de se constituer un patrimoine et de réaliser une belle plus-value à la revente de leur bien.


La propriété, oui, mais sans renoncer à la flexibilité. Une révolution à laquelle les acteurs traditionnels de l’immobilier doivent s’adapter. D’autant plus que de nouveaux acteurs ont déjà compris le potentiel de l’investissement locatif. Colocatère, par exemple, qui propose un investissement locatif clefs en main, est aujourd’hui présent dans les plus grandes villes de France.

 

Pour tout savoir sur les tendances de la co-location, consultez la rubrique “Logement” du blog de COOLOC. Et inscrivez-vous à la newsletter pour ne rater aucun article !

 

Crédit photo : Samuel McGinity